Home > Qui est etika ?

Le monde en doc (6 et 13 février)

PDF - 573.3 ko

« Le Monde en doc » à la Cinémathèque : coup d’envoi pour un nouveau rendez-vous du documentaire qui stimule la pensée

« Notre tête est ronde pour permettre à la pensée de changer de direction ». (F. Picabia)

ATTAC Luxembourg, etika et la Cinémathèque de la Ville de Luxembourg programment une série de documentaires mettant en perspective les causes et les remèdes à apporter face à la crise du système financier mondial avec des documentaires rares ou inédits au Luxembourg. Chaque projection sera suivie d’une discussion avec le public pour mettre en relation le propos de de chaque film avec la situation actuelle en Europe et au Luxembourg.

Le monde est actuellement en train de vivre une période de profonds bouleversements : la crise de l’endettement des pays industrialisés atteint des sommets qui vont jusqu’à menacer la survie de l’euro, la confiance des populations occidentales envers leurs représentants politiques s’effrite devant leur impuissance face aux marchés. En ces temps plus que troublés où les catastrophes financières ou écologiques semblent tomber du ciel telles les sept plaies d’Egypte, des documentaires permettent de remettre les pendules à l’heure pour expliquer pourquoi nous en sommes arrivés là, désigner les responsabilités de chacun et catalyser la pensée créatrice. Stimuler le débat et donner une expression cinématographique palpable aux abstractions du contexte global, c’est là l’objet du cycle « Le Monde en doc », nouveau rendez-vous des documentaires sur grand écran.

« Le Monde en doc » se propose de privilégier des documentaires stimulants, inédits ou peu diffusés au Luxembourg. Afin de mettre chaque film en perspective avec la problématique luxembourgeoise, un temps de discussion avec le public sera proposé après chaque projection.

Deux films sont annoncés pour février : le lundi 6 sera projeté Inside Job ,l’oscar 2011 du meilleur documentaire qui démasque à la manière d’une enquête policière les véritables responsables du montage de l’immense escroquerie des subprimes. Cette projection se fera avec le soutien de la Gréng Stëftung. Voir une critique dans "The Guardian" ici.

Le lundi 13 février sera projeté en séance unique Les nouveaux chiens de garde, documentaire incisif décryptant les relations incestueuses entre le pouvoir et les journalistes médiatiques. Le documentaire met également en lumière le traitement partial des médias de masse, éludant la réalité des responsables de la crise pour faire accepter les plans d’austérité instaurés par la plupart des gouvernements européens.

La projection se fera en présence du coréalisateur du film Gilles Balbastre (photo).

Voir ici une bande-annonce.

D’autres films sont prévus pour les mois à venir abordant la question des dettes souveraines et de leur légitimité, ainsi que les parallèles historiques entre les crises financières passées et actuelles. Ce sera aussi l’occasion de débattre sur les alternatives à imposer pour remettre le système financier au service des besoins humains.

La projection des films commence à 20 heures 30 à la cinémathèque (17, place du théâtre en Luxembourg-Ville).

Vous trouvez des infos sur les films en cliquant sur le photo en haut.